DES OUTILS

conçus pour aider les citoyens à mieux comprendre les défis et les opportunités de la transition énergétique et à s’engager dans leur vie personnelle, seront développés par les partenaires du projet et mis à disposition ici.

Image
C4ET_logo_mini

ENERGIES 2050

France
C4ET_logo_mini

HOMEGRADE

Belgique
C4ET_logo_mini

GLOBAL NATURE FUND

Allemagne
C4ET_logo_mini

DOOR

Croatie
C4ET_logo_mini

GAL MOLISE

Italie
C4ET_logo_mini

TREBAG

Hongrie
0
30

Outils

0
6

Pays

0
700

Millions de personnes ciblées

Changement climatique et énergie

Carbon Footprint Calculator

Carbon footprint calculator


Assess your own carbon footprint using our dedicated ethiCarbon® calculator.

Factsheets

Factsheets


The objective of this portfolio is to address the complex nature of energy and climate change through a set of short explanatory, pedagogical and easy-to-read fact sheets.

Test your knowledge

Test your knowledge


Playing this will enable you to learn and try yourself on climate and energy issues, with focus on the scientific/historical basis, the policies led in these fields and the role of citizens in the transition towards sustainability.

Test your memory

Test your memory


This game will allow you to work on your memory but also to learn on the carbon footprint of products/individuals across the world.

Eko & Logy

Eko and Logy


This game takes place on an isolated island where live a brother and his sister, Eko and Logy. The construction of a new bridge will change their lives: they will be finally able to travel through various areas and learn more about their home's climate.

Lier vie domestique et vie professionnelle pour la transition énergétique

Surfing in the deep of a sustainable office

Surfing in the deep of a sustainable office


This tool graphically demonstrates the importance and influence of companies on energy and resource use, the economic benefits of saving measures, as well as tips and further links for the implementation of measures at home.

Project of the month

Project of the month


This tool allows companies to draw employees' attention to various energy issues. The tool explains company's energy management briefly and simply.

Sustainable employee of the month

Sustainable employee of the month


Test your knowledge: beginner or advanced when speaking about energy transition? This tool is a quiz.

Guideline: Sustainability Day

Guideline: Sustainability Day


Let’s use this tool to organise your own eco-friendly clean-energy-celebration. This guideline aims to help companies to draw the attention of their employees to a future-oriented energy supply concept.

Sustainability in companies: interactive map

Sustainability in companies: interactive map


The Interactive Map brings you in the world of the “bests”. Let’s explore this Google Map and find examples of sustainable practices within companies in every partner country.

Économie circulaire citoyenne dans le bâtiment

Renovate: repair, reuse and recycle

Brochure: "Renovate: repair, reuse and recycle"


This brochure is made to raise awareness of citizens on possibilities to reuse building materials when undergoing a house renovation.

Circular economy in renovation

Poster: Renovate and extend the lifetime of materials


This infographic gives in a glimpse the main elements that can be maintained, repaired, improved, reused or transformed instead of being thrown away like it mostly happens during house retrofit.

Circular economy and refurbishment

Board game : circular economy and refurbishment


Do you want to raise attention on possibilities to reuse and transforming materials on a playful way? This is your game!

Inventory notebook

Notebook: inventory


This notebook offers a method to help you to reuse materials when you renovate your home.

Renovate circular Conference

Conference: Renovate circular


This presentation tackles the circular economy issue in building renovations based on the four Rs principle: Reduce, Repair, Reuse, and Recycle

Implication des citoyens dans les politiques énergétiques

Citizens' views on energy consumption

Energy transition survey


The goal of this survey is to address citizens’ attitudes towards their energy consumption.

Your opinion counts

Your opinion counts


Your opinion counts! This poster aims to emphasise the fact that each one of us has the possibility to participate in decision making processes related to the environment and energy and to contribute to the overall prosperity of the community.

How much do you know about energy transition?

How much do you know about energy transition?


This quiz will help you learn something new about energy transition in a fun and easy way. Feel free to share your result with your Facebook friends! That way you can also inspire your friends to take the quiz and learn something new.

Submarines game

Submarines game


This game is a modified version of the well-known submarines game. You can learn and repeat some basic facts related to energy transition by playing this game. The game is made for 2 players.

How to participate in energy policies as a citizen

How to participate in energy policies as a citizen


Do you want to know how to participate in energy policies as a citizen? Read this ebook and find out! This ebook will introduce you with the mechanisms of public participation in policy development processes.

La transition énergétique dans les zones rurales

Assessment and Auto diagnostic

Assessment and auto diagnostic


This tool is an auto diagnostic instrument to test your knowledge in the field of energy transition in rural areas.

Interactive map

Interactive map


The aim of this map is to provide a visual identification of some of the many initiatives that are led in the rural zones of Europe, and in particular of the six countries of C4ET project, to promote sustainable development, protection of the environment, energy conservation, renewable energy development, sustainable agriculture, etc.

Virtual tour

Virtual tour


This short virtual tour will show you – through text and images - a best practice for energy transition in rural areas: Cantine D’Uva in Larino, Italy and its innovative system for the conservation of wine based on geothermal energy.

Circular economy in rural areas

Circular economy in the rural areas


What is circular economy? Targeted for citizens living in rural areas and interested to learn more about, this puzzle will make you learn the benefits of circular economy, how it's functioning and some example for rural areas just by playing it.

Innovations

Innovations


The present e-book, is dedicated to the topic of energy transition in rural areas with a specific aim to raise awareness about potential homemade rural innovative actions for citizens.

Inciter les entreprises à adopter des politiques respectueuses de l'environnement

Think green play green!

Think green play green!


The board game “Think green play green” is a tool designed for citizens who like to play and think at the same time.

Be a green officer!

This “Poster” was designed for companies who are willing to engage and raise their employees’ awareness on practical energy issues.


This “Poster” was designed for companies who are willing to engage and raise their employees’ awareness on practical energy issues.

Renovate your company with innovation

Renovate your company with innovation


This ebook is about “How can citizens influence companies to behave in more eco-friendly ways – Innovation related issues”.

First steps!

First steps!


This interactive prezi presentation provides a brief introduction to important issues related to CSR, Innovation and consumer protection.

Decision tree game

Decision tree game


This decision tree is an interactive game played on-line. You will be asked to address specific situations which may happen at your workplace, and this may take you 10-15 minutes.

Changement climatique et énergie

Le monde tel que nous le connaissons est confronté aux limites de son modèle de développement ; les pressions sur l’environnement et sur les ressources énergétiques augmentent de façon exponentielle, et les crises environnementales, économiques et sociales répétées sont exacerbées par les impacts du changement climatique. Nos modèles d’organisation actuels génèrent des déséquilibres qui ne peuvent être soutenus sur le long terme.

Les problèmes liés au climat figurent parmi les plus grands défis auxquels nous sommes actuellement confrontés. Toutes les études scientifiques montrent une hausse du niveau de réchauffement et des conséquences qui en découlent (telles que l’élévation du niveau des mers, l’accroissement des événements climatiques extrêmes ou encore l’acidification des océans) à un rythme qui s’est accéléré au cours des dernières décennies. Si les impacts sur l’environnement s’annoncent dramatiques, ils le seront tout autant sur nos sociétés et pourraient rapidement devenir irréversibles.

Le cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC), publié en 2014, a réaffirmé l’origine anthropique de ces phénomènes (jugée « extrêmement probable » –à plus de 95% de certitude), qui sont directement liés à nos émissions de gaz à effet de serre (GES). Ces émissions ne sont pas seulement le produit de grandes entreprises, des pays ou des industries, mais sont liées à nos modes de production et de consommation, ainsi qu’à nos modèles énergétiques qui sont fortement tributaires des énergies fossiles.

Pour faire face à cela, des négociations internationales ont lieu sous couvert de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) depuis plus de deux décennies. Toutefois, et en dépit des évidences scientifiques de plus en plus inquiétantes, force est de constater que les progrès sont restés trop modestes face à l’ampleur des défis. La 21ème Conférence des Parties (CdP ou COP – Conference of Parties, en anglais) à la CCNUCC à Paris a néanmoins permis à la communauté internationale d’établir le premier accord universel sur le climat, avec pour objectif de limiter le réchauffement global bien en deçà de 2°C (voire 1,5°C) d’ici à 2100 par rapport aux niveaux de la période préindustrielle.

Atteindre l’objectif des 2°C signifierait, concrètement, de laisser les 2/3 des réserves d’énergies fossiles actuelles inexploité. Si ces chiffres plaident pour une action immédiate et de grande ampleur, il faut simultanément continuer à répondre aux besoins énergétiques croissants (explosion démographique et démocratisation de l’énergie, développement économique, etc.). La transition énergétique est donc devenue un enjeu crucial qui ne peut uniquement s’appuyer sur des solutions technologiques, mais qui repose également sur des changements profonds de nos comportements aux niveaux individuel et global.

Alors que les citoyens européens se sentent de plus en plus concernés par le changement climatique, leurs actions restent pour le moment limitées à un cercle d’actifs et le lien entre les changements climatiques et la problématique énergétique demeure peu connu.

Pour agir et changer, les citoyens Européens doivent avant tout être conscients de leur propre empreinte énergétique (et faire le lien avec la problématique climatique) et avoir une image claire des changements qu’ils peuvent entreprendre. De plus, ils doivent également être conscients que leurs actions contribueront réellement à inscrire nos sociétés sur des trajectoires plus résilientes, solidaires et sobres en carbone. Enfin, ils doivent être conscients que la transition énergétique amène d’importantes opportunités en termes d’emplois, de développement économique et de progrès sociaux.

Lier vie domestique et vie professionnelle pour la transition énergétique

S’il est vrai que le profit reste l’objectif majeur pour la majorité des entreprises du secteur privé, ces dernières se doivent pour diverses raisons d’équilibrer ces objectifs économiques avec d’autres aspects tels que les questions sociales, environnementales, climatiques et énergétiques, au travers d’une approche holistique.

De nos jours, un certain nombre d’entreprises innovent et peuvent faire figure d’exemple en matière de consommation énergétique et de gestion « verte » de leurs installations. Durant les dernières décennies, de nombreuses mesures d’économies d’énergie ont été introduites dans le secteur privé, souvent en lien avec des considérations économiques mais aussi environnementales. Les entreprises peuvent en effet tirer des bénéfices multiples d’une gestion raisonnée de l’énergie et des ressources. Ces approches positives des entreprises sont en phase avec les normes ISO 14001, ISO 26000 ou encore avec l’EMAS (Eco-Management and Audit Scheme).

Comment cela peut-il conduire les citoyens à changer de comportements ? De nombreux citoyens en Europe travaillent au sein d’entreprises qui ont déjà mis en œuvre des mesures environnementales efficaces et inspirantes. Lorsque les décisions économiques sont en phase avec les aspects environnementaux, il existe des opportunités d’actions gagnantes-gagnantes. Par exemple, si une entreprise fait la promotion de l’utilisation du vélo et des transports en commun auprès de ses employés pour venir au travail, le besoin en espace de stationnement sera diminué. Si une telle approche s’accompagne d’autres avantages tels que des abonnements de transport en commun gratuits ou subventionnés, les employés utiliseront la voiture moins souvent pour leur(s) trajet(s) professionnel(s) et feront eux-aussi des économies.

Un nombre croissant d’entreprises encouragent également la participation active des employés à des projets environnementaux, à savoir avec des initiatives comme le « projet environnemental du mois ». En s’appuyant sur la communication interne de l’entreprise, les employés peuvent être informés des bénéfices de la transition énergétique, et également des mesures qui peuvent être appliquées au niveau de leur domicile.

Économie circulaire citoyenne dans le bâtiment

En opposition à une approche linéaire (où l’on extrait, produit, utilise et jette), nous devrions repenser notre économie sous une forme circulaire, afin de mieux prendre en compte le cycle biologique du matériau ainsi que son cycle technique.

Le cycle biologique est celui où les matériaux peuvent être compostés. Le cycle technique, quant à lui, est celui où les matériaux sont réutilisés dans le processus de production. Nous devons transiter d’une culture qui consiste à « jeter et remplacer » vers une culture qui vise à « réparer, reprendre et renouveler, démonter et régénérer ».

Comment transposer cela au secteur du bâtiment ? Au même titre qu’il s’agit d’un des premiers secteurs en matière de consommation d’énergie et d’émissions de GES, le secteur du bâtiment produit une grande quantité de déchets et de matériaux usés. L’utilisation de ces déchets comme ressource, mais aussi la limitation de la quantité de déchets générés, sont des principes directeurs de cette thématique dont les objectifs sont les suivants :

  • Allonger le cycle de vie des bâtiments. Cela implique des diagnostics et un suivi, un bon entretien, des réparations et de la rénovation régulière ;
  • Concevoir en pensant à la déconstruction : anticiper la phase de démolition des éléments de construction pour une réutilisation future (nouvelles techniques d’assemblage, outils appropriés, etc.) ;
  • Concevoir en fonction de la « réversibilité » : garantir la capacité d’un bâtiment à s’adapter sans nécessiter de rénovations lourdes ;
  • Démonter correctement : veiller à ce que les matériaux puissent être réutilisés par un processus de démontage bien organisé ;
  • Mettre en œuvre des mesures visant à améliorer la gestion générale des déchets sur le site, notamment à travers des principes de réemploi in situ : réutiliser le matériau ou l’élément architectural ailleurs sur le chantier ou à proximité ;
  • Recourir à l’utilisation rationnelle des ressources et de l’énergie.

Implication des citoyens dans les politiques énergétiques

Les politiques publiques en matière d’énergie ne font pas toujours l’objet d’une concertation avec les citoyens. Les discussions sur ce sujet restent encore limitées à un cercle étroit d’institutions nationales et européennes, d’experts et d’un petit nombre d’organisations de la société civile (OSC) impliquées sur ces sujets. Pourtant, une des caractéristiques fondamentales des démocraties modernes est une société civile développée, au sein desquelles les citoyens sont à même d’influencer les autorités publiques, en faisant la promotion d’intérêts communs.

Le rôle actif des citoyens, d’une part, et l’ouverture et la transparence des institutions publiques d’autre part, mènent à un dialogue ouvert, à la coopération et au partenariat. La durabilité de cette coopération et de ce partenariat, ainsi que le développement sociétal global, reposent notamment sur le respect des droits de l’Homme et la participation égale des femmes et des hommes.

Dès janvier 2013, la Commission européenne a entériné des « Principes généraux et normes minimales applicables aux consultations engagées par la Commission avec les parties intéressées ». En l’occurrence, il s’agit de lancer une consultation élargie lors de la mise en place de grandes initiatives au niveau européen. Lancer la consultation à un stade précoce du processus législatif contribue à améliorer l’efficacité des politiques tout en renforçant la participation des parties intéressées et du grand public. Le rôle spécifique des organisations de la société civile (OSC) est également défini. Les OSC servent de relais entre les citoyens et les institutions européennes, encourageant ainsi le dialogue politique et la participation active des citoyens à la réalisation des objectifs de l’Union Européenne.

Au niveau européen, un autre document important est le Code de bonne pratique pour la participation civile dans le processus de prise de décision, qui a été soutenu par le Comité des ministres dans une déclaration reconnaissant « l’importance du Code de bonne pratique en tant que document de référence pour le Conseil de l’Europe et de base permettant de développer le cadre offrant aux citoyens les moyens de participer à la conduite des affaires publiques dans les pays européens ».

L’objectif principal des consultations, comprenant toutes les parties prenantes, est de recueillir des informations sur leurs intérêts, leurs opinions et recommandations par rapport à une certaine politique publique, afin d’élever le niveau de compréhension et d’acceptation des objectifs de la politique, mais aussi d’anticiper les faiblesses et les impacts négatifs potentiels d’une politique non adaptée.

La transition énergétique dans les zones rurales

Selon le site internet europarl.europa.eu, les zones essentiellement rurales abritent près de 112 millions d’habitants et couvrent plus de la moitié (52%) du territoire des 28 Etats-Membres de l’UE. En termes économiques, les secteurs de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire représentent quant à eux 6% du Produit Intérieur Brut (PIB) de l’Union Européenne, 15 millions d’entreprises et 46 millions d’emplois.

Alors que des opportunités considérables existent dans les zones rurales pour le développement des énergies renouvelables, beaucoup d’entreprises et d’individus utilisent encore des processus traditionnels basés sur l’utilisation de ressources fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz. Le parc immobilier des zones rurales est globalement ancien avec des habitations souvent dispersées. Il a donc tendance à être moins économe en énergie et plus coûteux à entretenir. Il en découle un important potentiel de rénovation énergétique, qui pourrait en outre constituer une formidable source d’emplois au niveau local.

Durant la première phase du projet C4ET, un état de l’art et une analyse SWOT (« Strengths, Weaknesses, Opportunities, and Threats » – littéralement, « Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces ») ont été réalisés pour mieux définir le profil des zones rurales. Parmi les points forts, on peut citer la grande disponibilité de ressources énergétiques renouvelables (éolienne, solaire, hydroélectricité et biomasse) mais aussi l’existence de multiples bonnes pratiques qui pourraient être facilement dupliquées. Parmi les faiblesses, on peut citer le manque d’informations ou encore de possibilités de formations informelles, ainsi que l’utilisation massive de combustibles fossiles. Ces études préliminaires ont également permis de mieux mettre en évidence la vulnérabilité particulière des zones rurales face au changement climatique et les lacunes en termes d’efficacité énergétique des bâtiments. Enfin, notons qu’un fort taux de chômage persiste au sein des zones rurales, ce qui signifie néanmoins que la transition énergétique pourrait servir de levier pour générer de nouvelles opportunités économiques.

Inciter les entreprises à adopter des politiques respectueuses de l'environnement

La plupart des européens pensent que les citoyens sont les principaux acteurs pour influencer les actions des entreprises, par leurs modes de consommation en particulier, devant la direction de l’entreprise (40%) et les pouvoirs publics (36%), selon Eurobaromètre.

Les citoyens jouent un rôle clé dans la transition énergétique, tout d’abord en tant que consommateurs en énergie, qu’il s’agisse d’une consommation directe ou indirecte. Au-delà de cet aspect individuel, la plupart des citoyens font aussi partie de groupes (comme des entreprises) au sein desquels ils peuvent avoir une influence directe sur la transition, à travers l’adoption de comportements durables ou encore l’influence portée aux décisions et habitudes du groupe dans son ensemble.

La RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) est un concept désormais largement promu par les entreprises. Selon une étude menée au niveau national par Trebag (Hongrie), partenaire C4ET en charge de cette thématique, auprès de 44 entreprises du pays, 41% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles utilisaient la RSE de manière consciente. Mais rien ne permet d’attester de leurs connaissances en ce qui concerne les questions énergétiques et environnementales.

Avec cette thématique clé, nous nous concentrerons donc sur ce rôle que peuvent jouer les citoyens en tant qu’ambassadeurs de la transition énergétique envers les entreprises. L’objectif est précisément de montrer comment les comportements des citoyens et des employés (au travail, mais aussi à travers leurs habitudes de consommation et même par le lobbying) peuvent influencer les décisions et orientations prises par le secteur privé.

Les outils développés viseront à ce que les citoyens, en tant qu’ambassadeurs de la transition, voient leurs capacités renforcées en leur donnant les méthodes et supports nécessaires. Grâce aux outils mis à leur disposition, les citoyens seront plus conscients des opportunités d’agir, mais aussi de la manière d’influencer les actions de leurs entreprises en matière environnementale et énergétique. Finalement, l’objectif est de faire progresser la transition en renforçant la participation de toutes les parties prenantes.

©2018 C4ET 

This project has been funded with support from the European Commission.
This website reflects the views only of the author, and the Commission cannot be held responsible for any use 
which may be made of the information contained therein.

Project code: 2015-1-FR01-KA204-015349

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account